mardi 10 juillet 2012




Si jamais vous avez envie de m'entendre radotter sur le Pays basque, je suis finaliste pour le Prix du récit de Radio-Canada -- & c'est juste ici. & ici, aussi.

...je dois tout de suite casser le punch & dire que c'est pas moi qui suis la grande grande gagnante, mais tsé. Ça me rend quand même pas mal heureuse.




15 commentaires:

  1. Vivimos en la misma ciudad... Tengo experiencias algo diferentes pero impresiones o sentimientos muy parecidos, los cuales, claro, no sabría expresar tan bien y con tanta sutileza.

    La verdad es que la nostalgia por aquella ciudad gris en aquella época precisa como si quedara pegada al horizonte que nunca he dejado de perseguir (dándome cuenta que no volverá).

    Tus textos (ya sé que será un elogio dudoso) me hacen recoger las migas de mi francés rudimentario (nunca acabado de aprender bien, como el euskera, aunque no es comparable) sin que lo notara.

    Gracias!

    RépondreSupprimer
  2. Eille bravo! (Pas encore lu mais j'irai, j'irai. Quand il arrêtera de faire si chaud que regarder un ordi plus longtemps qu'il faut me lève le coeur.)

    RépondreSupprimer
  3. Est-ce que c'est le Parc jurassique le livre sur les dinosaures? Parce que l'autre jour je l'ai lu, et j'ai trouvé ça vraiment plate.

    Moi aussi, j'ai pas encore lu ton texte, mais je sais d'avance que c'est bon, alors bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (euuuuh ça m'a pris dix huit mille ans à répondre, je m'excuse.)

      Pire que 'Jurassic Park' (& je me souviens que j'avais pas été capable de le finir). C'est un livre publié par National Geographic sur une série de fouilles dans les Badlands du genre Nebraska & c'est plate pour mourir.

      Supprimer
  4. tu te fais silencieuse,
    j'espère que tout va comme tu le souhaites!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne dirai pas mieux... J'espère que tout va bien pour toi.

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de lire ton texte, pis sérieux, je capote. Ayant lu ton bouquin il y a quelques mois, je me disais que ça pouvait pas le surpasser, que c'était déjà génial et tout et tout. Sauf que ça c'est différent. C'est juste... wow. J'ai vraiment eu l'impression de vivre ce que tu racontais. J'ai hâte de te lire à nouveau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heiiiille, merci! En plus j'étais hyper anxieuse par rapport à ce texte, parce que j'avais jamais vraiment écrit de récit structuré & que je m'inquiétais pour le langage & la forme & la limite de mots (!) & quatorze dix mille autres choses insignifiantes... Bref! Merci gros comme ça!

      Supprimer
    2. Quel bonheur de constater, en tapant ton nom sur Google, que tu as publié un nouveau livre! Mon Charme discret du café filtre se sentait bien seul, dans ma bibliothèque!

      Supprimer
  7. Happy birthday my old livejournal friend. Remembrance of your posts merited a blast from the grave of livejournal. - Tory/Bootsinrain

    RépondreSupprimer
  8. On veut te lire encore...
    À quand les autres histoires sur ton beau blogue?

    RépondreSupprimer
  9. It's a shame you stopped writing here... I loved reading you! (not mentioning it kept my French in kind of a shape)

    RépondreSupprimer